Le Colisée en rouge, ce 24/2/2018… déchirons le voile de l’indifférence…!

Notre objectif est de vaincre l’indifférence, en particulier celle de la communauté internationale, et de faire en sorte qu’à partir du 24 février, plus personne ne puisse prétendre ignorer la persécution que subissent les chrétiens, a déclaré Alessandro Monteduro, directeur de l’Aide à l’Église en Détresse en Italie, en présentant cet événement que la fondation pontificale organisera le 24 février vers 18 heures. Durant cet événement, l’Aide à l’Église en Détresse illuminera non seulement en rouge le Colisée, un monument depuis toujours symbole du martyre chrétien, mais aussi la cathédrale maronite de Saint Élias à Alep, en Syrie, et l’église Saint-Paul à Mossoul, en Irak. L’initiative a été présentée ce matin à l’occasion d’une conférence de presse à laquelle ont participé Mgr Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de l’Église chaldéenne, et le Père Firas Lutfi, franciscain de la Custodie de Terre Sainte et vice-curé de l’Église Saint-François d’Alep.

Dans le monde entier, tant de communautés souffrent de la faim, de la misère et de la violence à cause de leur foi, a affirmé Alfredo Mantovano, président de l’Aide à l’Église en Détresse Italie, pour poursuivre : À maintes reprises, nous avons illuminé les monuments les plus importants du monde pour dénoncer le martyre subi par nos frères, et cette fois-ci, nous avons l’intention de les impliquer directement à travers deux communautés chrétiennes, les communautés syrienne et irakienne, qui comptent parmi celles qui ont le plus souffert ces dernières années.

Après avoir teinté de rouge la Fontaine de Trevi à Rome, le Palais de Westminster à Londres, la statue du Christ Rédempteur à Rio de Janeiro, la basilique du Sacré-Cœur à Paris et la cathédrale de Manille, le rouge du sang encore et toujours versé aujourd’hui par tant de chrétiens dans le monde entier illuminera des lieux d’une grande puissance symbolique. D’éminents représentants de l’Église, comme S.E. le Cardinal Mauro Piacenza, président international de l’Aide à l’Église en Détresse et Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la conférence épiscopale italienne, participeront à cette soirée aux côtés de personnalités institutionnelles faisant autorité comme Antonio Tajani, président du Parlement européen, qui interviendra à Rome sur la scène installée au Largo Gaetana Agnesi, devant le Colisée.

L’événement s’accompagnera de témoignages extraordinaires. Le premier sera celui d’Ashiq Masih et d’Eisham Ashiq, l’époux et l’une des filles d’Asia Bibi, la Pakistanaise catholique injustement accusée de blasphème envers le prophète Mahomet, emprisonnée et condamnée à mort depuis 2009. Le second témoignage sera l’histoire dramatique de la Nigériane Rebecca Bitrus, retenue pendant deux ans comme otage par la secte islamiste Boko Haram. Une terrible expérience de foi imposée et de violence. Bien qu’enceinte de son fils suite aux viols subis en captivité, Rebecca Bitrus est parvenue à s’évader.

Des moments de prière et d’union spirituelle seront également organisés à Mossoul et à Alep.

Le rendez-vous est prévu pour le 24 février 2018 vers 18 heures au Largo Gaetana Agnesi.

Source : site de l’Aide à l’Église en Détresse Belgique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s